samedi 25 juin 2011

Les multivibrateurs


Généralités

Les multivibrateurs sont des montages qui permettent de générer en sortie une tension rectangulaire donc les niveaux hauts et bas sont plus ou moins stables.
En fonction de cette stabilité, on distingue:
  • Les multivibrateurs astables.
  • Les multivibrateurs monostables.
  • Les multivibrateurs bistables
Les astables sont des autos-oscillateurs, car ils ne reçoivent aucune impulsion de l'extérieur alors que les monostables et les bistables sont les oscillateurs de déclanchement. Tout multivibrateur comporte obligatoirement les organes suivants:
  • Un élément actif (le transistor, l'amplificateur opérationnel, les portes logiques etc.)
  • Un organe accumule de l’énergie (le condensateur)
  • Un organe qui dissipe de l’énergie (résistance)
En fonction de l'élément actif, on distingue les multivibrateurs à transistor, les multivibrateurs à porte logiques et enfin les multivibrateurs à circuit intégré (NE555 ; 74121).

Les multivibrateurs astables

Un astable ou horloge est un dispositif qui charge d'état spontanément sans qu'il soit nécessaire de lui appliquer une impulsion de commande. Il délivre à sa sortie un signal rectangulaire caractérisé par sa période T et sont rapport cyclique ß=T1/T
T1: durée du niveau haut.

Les astables à transistor

Rappel sur le fonctionnement du transistor en commutation

On dit qu'un transistor fonctionne en commutation lorsqu'il n'est en équilibre durable qu'à l'état saturé ou à l'état bloqué. Cela signifie que lorsqu'il passe de l'un à l'autre des états, la transition est très rapide. On définit généralement deux temps pour la commutation du transistor.
ton : temps de passage de l'état bloqué à l'état passant.
toff: temps de passage de l'état passant à l'état bloqué.
Ces temps sont faibles de l'ordre de ton=60ns et toff=450ns pour les transistor ordinaires et ton<20ns et toff<40ns pour les transistor de commutation.
133
cours-techniques.blogspot.com
Soit le schéma ci-dessus, le transistor T est dit saturé si les jonctions "base-émetteur" et "base-collecteur" sont polarisées en direct ou d'une manière pratique.
IB>ICmin
ICsat = (VCC-VCEsat)/RC
0V < VCEsat < 0,2V
Or VCESat varie de 0 à 0,2V pour les transistor ordinaires et peut atteindre 1V pour les transistors de puissance d'où VCESat=0
IB = (VBB-VBE)/RB
Plus RB est petit, plus IB est grand. On définit le IB de juste saturation IBJS
IBJS = ISatmin = VCC/RCßmin
Pour une bonne conception, il faut que IB10IBJS. On appelle facteur de saturation de rapport de IB sur IB de juste saturation. Ce rapport doit être supérieur à 10 pour une bonne conception. Le transistor T sera bloqué lorsque les jonctions "base-émetteur" et "base-collecteur" seront polarisées en inverse. D'une façon pratique pour bloquer le transistor, il suffit d'annuler le courant IB pour cela il faut appliquer entre la base et l'émetteur une tension inférieure au seuil VBE=0,7V pour le cas de notre schéma, il faut que VBB<0,7V.

Etude du montage de base

134
cours-techniques.blogspot.com

On suppose que au début les condensateurs sont déchargés au moment de la mise sous tension, les deux condensateurs se chargent rapidement à travers RC1 et RC2 et les jonctions "base-émetteur". Les deux transistors T1 et T2 tendent à ce saturer mais un va se saturer avant l'autre. Supposons que se soit T1 qui se sature le premier. Si T1 se sature cela signifie que UCE1=0 l'armature positive de C1 est mise à la masse et on a VC1+UBE2=0 ; UBE2=-VC1. Le transistor T2 se bloque, le condensateur C2 va se charger jusqu'à la valeur VC2=10-0,7=9,3V. Une fois C2 chargé, la saturation de T1 est maintenue à travers RB1
Le condensateur C1 est lentement chargé en inverse à travers la résistance RB2 la tension VC1 passe d'une valeur positive à une valeur négative et va tendre vers -10V mais cette tension ne va jamais atteindre cette valeur. Pour VC1=-0,7V, le transistor T2 va se mettre à conduire et va se saturer, ceci va entraîne que VCE2=0 ; UBE1+VC2=0 ; UBE1=-VC2 et le transistor T1 va se bloquer, le condensateur C1 va se charger rapidement jusqu'à la valeur de 9,3V. Une fois C1 chargé, la saturation de T2 est maintenue à travers RB2.
Le condensateur C2 est lentement chargé en inverse à travers RB1. La tension VC2 passe d'une valeur positive à une valeur négative, lorsque VC2=-0,7V. T1 va se remettre à conduire et le cycle recommence.
135
cours-techniques.blogspot.com

Astable à ampli opérationnel

136
cours-techniques.blogspot.com

Astable à NE555

Structure et fonctionnement du NE555

Structure

137
cours-techniques.blogspot.com

Description et fonctionnement



La NE555 est un circuit de 8 broches, sa tension d'alimentation varie entre 4V et 16V. Il est donc compatible avec les TTL et les CMOS. Il peut fournir un courant allant jusqu'à 200mA.
LA broche 8 est reliée à l'alimentation et la broche 1 est reliée à la masse. La broche 2 est reliée à l'entrée inverseuse du comparateur A2, alors que l'entrée non inverseuse de A2 donne une tension de référence égale à 1/3VCC. Lorsque e+1>e-2 la tension VS passe au niveau haut et la sortie de la bascule est mise à 1. Si e-2>e+2 la sortie du comparateur reste au niveau bas.
La broche 6 est reliée à l'entrée non inverseuse du comparateur A1 alors que l'entrée inverseuse sert de tension de référence et on a 2VCC/3. Lorsque e+1>e-1 la sortie VR passe au niveau haut et la bascule est remise à 0.
La broche 7 est reliée au collecteur d'un transistor commandé par la tension de sortie Qbarre (Qbarre: Q barre) de la bascule RS. Pour Qbarre=0, le transistor est bloqué et le circuit de sortie du transistor est ouvert. Pour Qbarre=1 le transistor est saturé et le circuit de sortie se comporte comme un court-circuit, c'est sur cette broche que sera raccordé les condensateur utilisés dans les applications du NE555. La broche 4 constitue la remise à 0 de la bascule. Elle a la priorité sur toutes les autres entrées. La broche 5 est souvent inutilisée, la broche 3 est la sortie.

Etude de l'astable à NE555

138
cours-techniques.blogspot.com

T1 = 0,7(RA+RB)C et T2 = 0,7RBC
T = T1 + T2 = 0,7(RA+2RB)C

Fonctionnement:

Nous nous plaçons en régime établi (permanant), le condensateur subit une succession de charge et de décharge évoluant entre VCC/3 et 2VCC/3
Lorsque Q=1 ; Qbarre=0, le transistor est bloqué et le condensateur se charge jusqu'à la valeur de 2VCC/3 à travers les résistances RA et RB. Lorsque la tension VC veut dépasser 2VCC/3, la sortie du comparateur A1 passe à "1" et entraîne Q=0 et Qbarre=1, le transistor se sature et la broche "7" sera mise à la masse. Le condensateur va se décharger à travers RB jusqu'à VCC/3. Lorsque VC veut aller en déca de VCC/3, le comparateur A2 passe à 1. Et fait basculer Q=1 et Qbarre=0 et le cycle recommence.

Les multivibrateurs monostables

C'est un circuit ou montage qui possède 2 états (un état stable et un état instable), celui-ci étant à l'état stable une impulsion de commande ou de déclenchement le fait passer à l'état instable. La durée T de cet état instable est indépendante de la forme et de l'intensité de l'impulsion de commande mais dépend plutôt d'un réseau RC. Le monostable réalise une fonction de temporisation utilisée chaque fois que l'on souhaite déclencher un dispositif avec retardement. Suivant les montages ou les besoins de temporisation, la temporisation peut aller de quelques micros secondes à quelques heures.

Le monostable à transistor

139
cours-techniques.blogspot.com

Fonctionnement:

En absence de l'impulsion de déclenchement durant l'état stable, le transistor T2 est saturé, la saturation de T2 entraîne le blocage de T1 car le colleteur du deuxième transistor est mise à la masse. Le condensateur C se charge rapidement à travers RC1 à une valeur VC=VCC-VBE=9,3V. La saturation de T2 est maintenue à travers la résistance RB2
Lorsqu'on applique une impulsion d'amplitude suffisante à la base de T1, le transistor T1 se sature et la saturation de T1 bloque T2, car le collecteur de T1 est mise à la masse et on aura VC+VBE2=0. La saturation de T1 est maintenue après la disparition de l'impulsion à travers les résistances RC2 et RB1. Le condensateur C va se charger en sens inverse à travers RB2. La tension VC va donc passer d'une valeur positive à une valeur négative. Lorsque VC sera égale à -0,7V ; VBE2=0,7V, le transistor T1 sera de nouveau bloqué, le système revient à son état initial. T=0,7RB2C

Remarque:

Pour régler T, on peut ajuster RB2 et C, mais RB2 doit être inférieure à 500K (il faut pouvoir saturer T2) et C<100µF (décharge destruction dans la base de T2). Les temporisations pour les monostables à travers sont donc limitées à transistor sont donc limitées à quelques dizaines de seconde.
140
cours-techniques.blogspot.com

Monostable à l'ampli opérationnel

141
cours-techniques.blogspot.com

Etude de la figure1:
  • Etude de l'état stable:
    A t=t0 ; on a Ve=0 ; le courant i=0
    e+=Vref et VS=VSat et VC=VSat-Vref
  • Etude de l'état instable:
    A t=t1 ; Ve=V0 ; VS=-VSat car Ved=Vref-V0<0
    La charge initiale du condensateur est VCi=VSat-Vref
142
cours-techniques.blogspot.com

Le condensateur va se décharger en visant la valeur -VSat-Vref. Cette décharge se passe à travers les résistances R1+R2 tant que e+<0 ; VS=-VSat la fin de l'état instable correspond à e+=0(instant t3). A cet instant
143
  • Etude de la phase de récupération:
    A t=t3 il y'a basculement et on a VS=VSat. Le condensateur C va se charger à nouveau à la valeur VSat-Vref
144
cours-techniques.blogspot.com

Monostable à NE555

145
cours-techniques.blogspot.com

Fonctionnement:

Qbarre=0 T bloqué, C se charge
Qbarre=1 T saturé, C se décharge.
  • Etude de l'état stable:
    A t=t0, le condensateur C est complètement déchargé, VC=0, Ve=VCC et S=0; R=0, le transistor étant saturé Qbarre=1 et Q=0
  • Etude de l'état instable:
    A t=t1 on applique une impulsion Ve=0V ; S=1 et R=0 ; Q=1 et Qbarre=0. Le transistor se bloque, le condensateur se charge à travers R. Après la disparition de l'impulsion à l'instant t=t2 on aura Ve=VCC ; S=0 R=0 d'où Q=1 et Qbarre=0, le transistor reste bloqué. L'état instable va prendre fin lorsque Vsc=2VCC/3
  • Etude de récupération:
    A t=t3 on a VC est légèrement supérieure à 2VCC/3 R=1 et S=0 Q=0 et Qbarre=1, le transistor se sature et la patte 7 est mise à la masse, le condensateur se retrouve en court-circuit et se décharge donc très rapidement et on se retrouve à l'état initial.
146
cours-techniques.blogspot.com


Multivibrateurs bistables

C'est un système qui possède deux états stables. On passe d'un état à l'autre par l'action d'une impulsion de déclenchement. Les multivibrateurs bistables très utilisés dans les calculatrices, ils jouent le rôle de relais à 2 positions.

Bistable à transistor

147
cours-techniques.blogspot.com

Fonctionnement:

Au début en absence d'une impulsion de déclenchement, un transistor est bloqué et l'autre saturé. Supposons que T1 soit bloqué et T2 saturé.
A l'instant t1 on applique la première impulsion, le transistor T1 se sature, ce qui met le collecteur de T1 à la masse et entraîne le blocage de T2.
Après la disparition de l'impulsion à l'instant t2, la saturation de T1 est maintenue à travers RC2 et RB1. La tension VS est sensiblement égale à VCC. A l'instant t=t3 on applique une impulsion négative à la base de t1. Le transistor T1 se bloque et le blocage de T1 entraîne la saturation de T2. Après la disparition de l'impulsion, la saturation de T2 est maintenue travers RC1 et RB2. La sortie VS=0
148
cours-techniques.blogspot.com

Bistable à ampli opérationnel

149
cours-techniques.blogspot.com

Multivibrateurs à portes logiques

Modèle électrique des familles TTL et CMOS

Circuits logique TTL

C'est la porte NAND à 2 entrées qui et la porte logique de base de la famille TTL. Pour la série TTL standard (74xx), les caractéristiques sont les suivantes.
VOHm
VOLM
VILM
VIHM
IOLM
IILM
IIHL
IOHM
2,4V
0,4V
0,8V
2V
16mA
1,6mA
40µA
400µA
La caractéristique de transfert idéalisée VS=f(Ve)
150
cours-techniques.blogspot.com

Pour les caractéristiques d'entrée et sortie ainsi que les modèles équivalents.

Circuit CMOS

La porte inverseuse est la porte de base de la logique CMOS
151
cours-techniques.blogspot.com

Le courant d'entrée I est très faible de l'ordre de 110PA. Il sera donc souvent négligé, mais lorsque la tension VE<VD ou VE<0
Ce courant croit rapidement, il sera important d'adjoindre à l'entrée inverseuse, une résistance en série pour limiter le courant IE. La caractéristique de transfert est la suivante.
152
Pour les caractéristiques d'entrée et sortie ainsi que les modèles équivalant.

Les astables à portes CMOS

153
cours-techniques.blogspot.com

Hypothèse de départ:
VC=0 et VS=Vdd S=1
Fonctionnement:
  • Pour t0<t<t1
    A t=t0 VC=0 ; VS=Vdd ; S=1 ; Ve1=Vdd ; V1=0V ; S1=0V
154
cours-techniques.blogspot.com


Le condensateur C se charge à travers R jusqu'à l'instant t1 en visant la tension VDD avec une constante de temps Þ=RC juste avant le basculement (il y'aura basculement)
  • Pour t1≤tt<t2
    A t=t1 il y'a basculement
155
cours-techniques.blogspot.com

Le condensateur va se décharger en visant -Vdd.
A t=t2-X, c'est un instant tout juste avant le basculement, on aura:
Ve2 = ½Vdd et VC = -½Vdd
  • Pour t2≤t1<t3
    A t=t2 il y'a basculement:
    156
    cours-techniques.blogspot.com

    VS = Vdd et VS1 = 0V ; VC = -½Vdd

Le condensateur se charge donc en visant la valeur Vdd. Mais à t=t3, il y'a un nouveau basculement et le cycle recommence.
157
cours-techniques.blogspot.com
T = 2,2RC

Les astables à porte TTL

158
cours-techniques.blogspot.com

Le condensateur se charge en visant la valeur V0 à travers la résistance R. Avec une constante de temps Þ=RC.
A t=t1-X juste avant le basculement on a:
Ve1 = VC = 1,6V = VB
VR = 2,4V = VA
  • Pour t1≤t<t2
    A t=t1, il y'a basculement VS=0 ; S=0 et S2=1 ; VS2
    VC = 1,6V = VB
159
cours-techniques.blogspot.com

Le condensateur se décharge en visant la valeur -V0 à travers la résistance R.
A t=t2-X ; juste avant le basculement Ve1=1,6V=VB
VC = Ve1-V2 = 1,6 - 4 = -2,4 = -VA
  • Pour t2≤t<t3
    A t=t2 il y'a basculement VS2=0 ; VS=V0 ; VC=-VA
160
cours-techniques.blogspot.com
Le condensateur se charge à nouveau en visant la valeur V0. A t=t3 ; il y'a un nouveau basculement et le cycle recommence.
161
cours-techniques.blogspot.com

Monostable à portes logiques

Monostables à portes CMOS

162
cours-techniques.blogspot.com

Fonctionnement:
  • Etude de l'état stable:
    Le condensateur est complètement déchargé, le courant i=0, la tension VC=0 ; Ve2=Vdd ; Vs=0 ; VS1=VDD
  • Etude de l'état instable:
    A t=t1 on applique une impulsion de déclenchement positive: Ve=VDD ; VS1=0 ; VC=0 ; Ve2=0 ; VS=VDD
163
cours-techniques.blogspot.com

Le condensateur se charge en visant la valeur VDD avec une constante de temps égale à RC.
A t=t2-X juste avant le basculement VC=Ve2=½VDD
  • Etat de récupération:
    A t=t2 il y'a un nouveau basculement
164
cours-techniques.blogspot.com

Le condensateur se décharge à travers R avec une constante de temps RC. VE2 décroît de 3VDD/2 à VDD, on revient à l'état initial.
165
cours-techniques.blogspot.com
T=0,7RC

Monostable à porte NAN CMOS

166
cours-techniques.blogspot.com

Monostable à portes TTL

167
cours-techniques.blogspot.com

Fonctionnement:

  • Etude de l'état stable:
    A t=t0 ; Ve=V0 le condensateur est complètement déchargé: i=0 ; VC=0 ; VS1=0 et Ve=0 d'où VS=V0
  • Etude de l'état instable:
    A t=t1 ; Ve=0 ; VS1=V0
    Ve2=V2 car VC=0 d'où VS=0
168
cours-techniques.blogspot.com

Le condensateur se charge à travers la résistance R en visant la valeur V0 avec une constante de temps RC. Cette phase prend fin à l'instant t=t2-E ; Ve1=1,6v=VB ; VC=2,4V=VA
VS1 - VC - VE2 = 0 ; VC = VS1 - Ve2 = 4 -1,6
VC = 2,4V
  • Phase de récupération:
    A t=t2 il y'a un nouveau basculement. VS=0 ; VS1=0
    169
    cours-techniques.blogspot.com

    Le condensateur se décharge à travers R jusqu'à la valeur VC=0











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre total de pages vues

contrat creative commons